La situation financière en Allemagne échappe à tout contrôle

. Veröffentlicht in Geld & Dollarkrise

La situation financière en Allemagne échappe à tout contrôle.

Pendant que le gouvernement continue à donner son assentiment à des paiements et des responsabilités d’un montant de x milliards, les communes s’enfoncent dans le chaos financier. Berlin par exemple a davantage de dettes que l’ensemble de la République d’Argentine avec ses 41 millions d’habitants.

Quant aux emprunts d’Etat, l’Allemagne compte parmi les Etats les plus sûrs du monde. C’est complètement absurde compte tenu du fait qu’environ la moitié des 16 Länder se trouve dans une situation critique inquiétante et la République fédérale a repris des responsabilités, des garanties et des paiements d’un montant de billions d'euros pour des banques et des Etats en faillite comme la Grèce, le Portugal, etc. En comparaison, l’Argentine a des dettes publiques de 60 milliards d’euros et l’Etat est pratiquement en faillite depuis 2001. Depuis 2007, la ville de Brême  – avec ses 550 000 d’habitants  – s’est endettée à hauteur de 5 milliards d’euros. Maintenant, la somme totale de sa dette s'élève à environ 20 milliards d’euros!

C’est l’endettement par tête le plus élevé de tous les Länder et presque aussi haut que celui de la Grèce en faillite. Selon Erwin Grandinger, analyste financier et politique auprès de l’«EPM Group Berlin», il y a encore d’autres exemples scandaleux. Depuis plus d’un an, les députés du Bundestag discutent si les bénéficiaires de «Harz IV» ont droit à 50 euros de plus par mois. Mais ils ont accordé une autre aide financière de 44 milliards d’euros pour la Grèce en quelques jours seulement.

Source: inter-info, no 409, janvier 2013
(Traduction Horizons et débats)

Politik, Wirtschaft, Wirtschaftskrise, Europa, Frankreich, Politik & Wirtschaft, Euro, Geld & Dollarkrise, Deutschland, europäische Union